Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

mon43.jpgLa neige n’a pas refroidi les ardeurs des personnels de la sécurité sociale, rassemblés devant les locaux de la CAF de Haute-Loire, ce jeudi 7 février, pour manifester leur mécontentement. Leurs revendications : hausse des salaires et titularisation d'emplois précaires.

organismes.jpg

C’est en réponse à un appel national à la grève, lancé par les fédérations CGT, CFDT, FO, CFTC et CGG, qu’étaient rassemblés ce jeudi 7 février les personnels des différents organismes sociaux (CPAM, CAF, URSSAF), devant leurs locaux du Puy-en-Velay. « Aucune proposition n’a émergé de la traditionnelle réunion paritaire nationale du mois de décembre. On peut donc s’attendre à une stagnation de nos salaires en 2013 », s’inquiète Jo Chapuis, secrétaire départemental CGT des organismes sociaux. « C’est pourquoi nous sommes en grève aujourd’hui. Nous réclamons une revalorisation en hausse de 6% : un minimum pour compenser l’inflation de ces trois dernières années », poursuit-il. « Même les directions, au regard de l’explosion du nombre de demandes d’avances sur salaire, commencent à prendre conscience que la situation financière des salariés n’est plus tenable ».

« 20 % du personnel en contrat précaire »

 Autre revendication : la titularisation d'emplois précaires. « Depuis plusieurs années, seulement un départ à la retraite sur deux est remplacé, alors que l’activité ne recule pas. Les employeurs ont massivement recours aux CDD et à l’intérim pour répondre à leurs besoins. 20 % des employés sont dans ce cas », estime Jean-Pierre Colombet, représentant de la CFDT. « Les différents organismes de sécurité sociale ont pourtant les moyens de titulariser tous ces travailleurs précaires : ces derniers économisent sur notre dos, en ne consacrant que 4 % de leur budget à la rémunération du personnel, contre 14 % en moyenne dans les organismes d’assurances privés ».

Dans la journée, une délégation intersyndicale devait être reçue par la ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, avant la tenue d’une nouvelle commission paritaire vendredi 8 février. « De l’issue de cette réunion dépendra la reconduction ou non du mouvement », conclut Jo Chapuis.

Article de Hervé Blanchard paru sur le Renouveau
Edition en ligne du 7 février 2012

Tag(s) : #SOCIAL

Partager cet article

Repost 0