Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

logo-zoomdiciUne grève régionale à La Poste a eu lieu ce jeudi. Elle entendait protester contre les suppressions d'emplois, la surcharge de travail, les réorganisations « à marche forcée » et un climat délétère au sein du groupe.

De 937 postiers en Haute-Loire en 2007, ils sont aujourd'hui 728. C'est donc une réduction d'effectif de 23% en cinq ans, soit 209 emplois. Ce jeudi 6 décembre 2012, la CGT régionale a donc appelé à cesser le travail. Conséquence : seuls les cadres et les CDD n'étaient pas en grève à la plateforme courrier du Puy-Taulhac. Ils étaient donc plus de 80, sur un total de 122 salariés, à protester contre leurs conditions de travail.

Pour la secrétaire départementale CGT-FAPT, Pascale Falcon, les suppressions de postes prennent des formes différentes selon la typologie des bureaux de postes.

greve-poste-plateforme-taulhac-cgtfap-43.jpg

Selon la CGT, on compte 27 suicides de postiers depuis le début de l'année 2012. Déjà il y a deux ans, la Haute-Loire a connu un suicide de postier, explique Pascale Falcon.

Pour le premier trimestre 2013, la CGT croit savoir que sont programmées : 2,47 suppressions d’emploi à la plateforme courrier de Taulhac (après cinq suppressions entre 2010 et 2011 à la mise en place de la plateforme, soit un total de huit suppressions en deux ans), 2,17 au centre courrier de Monistrol-sur-Loire, 1,55 emploi au centre courrier de Langeac et 0,66 emploi à Saint Paulien.

Des restructurations de bureaux seraient également annoncées aux services guichets, avec des fusions d’établissement et des réductions d’heures d’ouverture dans les bureaux de Poste ruraux.

4% du personnel auvergnat en grève
Si le mouvement de grève à l'appel de la CGT a été bien suivi à la plateforme courrier de Taulhac, il a très peu mobilisé ailleurs. La direction régionale comptabilise donc 1,7% des agents en grève ce jeudi aux guichets (soit 15 agents sur 872 en poste ce jeudi matin) et 5% des agents du service courrier en grève (soit 134 agents sur 2752 en poste ce jeudi matin).

Les revendications de la CGT-PTT Auvergne :

"Le gel immédiat de toutes les réorganisations avec suppressions d’emplois

L’ouverture de chantiers de négociations véritables sur l’organisation du travail devenue incohérente et mortifère.

Une expertise indépendante des risques psycho-sociaux dans chaque établissement de la région Auvergne avant toute réorganisation.

Le respect des droits des agents et des usagers de La Poste."

Article d'Annabel Walker paru sur Zoomdici

Edition en ligne du jeudi 6 décembre 2012

Tag(s) : #SOCIAL

Partager cet article

Repost 0