Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

logo-progresLe Chambon-sur-Lignon. Les porte-parole de DiH-Mouvement de protestation civique dénoncent la présence d’un gouvernement qui pratique la détention administrative.

L’inauguration du Lieu de mémoire aura lieu lundi en présence de plusieurs personnalités, dont l’ambassadeur d’Israël et George Pau-Langevin, ministre déléguée auprès du ministre de l’Éducation nationale, chargée de la réussite éducative.

lieu-mem.jpg« Dans le contexte de nos combats pour l’application du droit, nous avons du mal à encaisser la venue de Gossi Gal, ambassadeur d’Israël en France, lundi au Chambon-sur-Lignon pour l’inauguration du Lieu de mémoire », s’insurge Geneviève Charlionet, présidente de DiH-Mouvement de protestation civique.

« Nous lui avons adressé, le 27 mai, un courrier lui rappelant notre précédente missive, envoyée le 16 février, restée sans réponse. Nous lui demandions alors de se faire le messager de notre protestation concernant la détention administrative utilisée par son gouvernement. Parmi les 170 détenus sans inculpation, des hommes étaient en grève de la faim pour dénoncer leur détention arbitraire. Ils demandaient à être libérés ou jugés. Que sont-ils devenus ? »
Selon Geneviève Charlionet, « nos élus nous ont assuré que cette visite était strictement d’ordre privé. Il n’y aura ni discours, ni drapeau, ni hymne israéliens. Mais alors, quel sens donner à cette présence ? »

Les responsables de DiH-Mouvement de protestation civique espèrent entendre de la bouche de Gossi Gal plutôt ceci : « Je vous annonce que les prisonniers palestiniens pour lesquels vous nous avez interpellés ont été libérés. Voila ce qui donnerait du sens à la présence de Monsieur l’ambassadeur. »

Article paru dans Le Progrès 31/05/13

Photo Fabienne Mercier

Tag(s) : #INTERNATIONAL

Partager cet article

Repost 0