Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

logo-progresAuvergne. La CGT remet en cause les réorganisations prévues au niveau national. Toute la région est touchée par ce mouvement.

Suite au suicide de deux cadres supérieurs en mars, La Poste avait annoncé la création d’une commission indépendante chargée de réfléchir aux causes du grand malaise des postiers. Elle avait aussi suspendu les réorganisations prévues par le président Jean-Paul Bailly.

Mais, si on en croit la CGT Auvergne, il semblerait que la reprise de la réorganisation dans la région ne soit pas passée par la case négociation. Ce qui susciterait un fort mécontentement de la part des salariés.

suicide-poste-charb.jpg

Par ailleurs, le syndicat met en exergue l’augmentation des risques psychosociaux et dénonce, nationalement, les 40 000 suppressions de postes depuis 2008. Déjà, « 2013 serait difficile pour la Haute-Loire ». La CGT annonce pour le premier trimestre de l’année prochaine : 2,47 suppressions d’emploi sur la plateforme courrier de « Taulhac », au Puy-en-Velay ; 2,17 au centre courrier de Monistrol-sur-Loire ; 1,55 emploi au centre courrier de Langeac ; 0,66 emploi à Saint-Paulien…

Pour toutes ces raisons, la CGT a déposé, aujourd’hui, un préavis de grève pour l’ensemble de la région. Les revendications sont nombreuses : le gel de toutes les réorganisations avec suppressions d’emplois ; l’ouverture de négociations sur l’organisation du travail ; une expertise indépendante des risques psychosociaux dans chaque établissement d’Auvergne avant toute réorganisation ; et, pour finir, le respect des droits des agents et des usagers de La Poste.

Article de Séverine Fabre paru dans Le Progrès
Édition en ligne du jeudi 6 décembre 2012

Tag(s) : #SOCIAL

Partager cet article

Repost 0