Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

logoLePoint.jpgWauquiez chez les spéculateurs

Mais qu’est ce qu’un secrétaire d’Etat à l’Emploi, en pleine réforme des retraites, faisait le 28 juin avec les financiers français les plus en vue de la City ?

http://a4.idata.over-blog.com/180x123/2/47/29/58/wauquiez/laurent-wauquiez-ministre-de-lemploi-satisfait.1229448799.jpgLaurent Wauquiez dînait ce soir-là dans un club chic de Mayfair, quartier des hedge funds. A sa table voisinaient Nathalie Rachou, investisseuse et administratrice de la Société Générale, et les gérants de fonds Pierre-Henri Flamand (ex-Goldman Sachs), Loïc Féry ( Chenavari), Emmanuel Roman 5GLGG), François de Mitry (ICG). Quelques banquiers influents comme Franck Petitgas (Morgan Satnley Europe) et Michael Zaoui (Zaoui Capital) étaient égalment présents. Invités à débattre de la politique économique de Nicolas Sarkozy, tous ont été priés de soutenir la cause nationale en s’abstenant d’attaquer la dette hexagonale sur les marché en 2011.

Mais le ministre leur a également demandé leur soutien financier pour son mouvement politique Oxygène. Certains, rancuniers, ont refusé leur aide, estimant que le président a trop maltraité les banquiers. D’autres ont signé un chèque à l’ordre de Nouvel Oxygène.

Article de Mélanie Delattre publié dans Le Point
Edition du 8 juillet 2010


 

logo-canard.jpgLa preuve par Wauquiez

Le sous-ministre de l’Emploi, Laurent Wauquiez, a profité d’un voyage ministériel à Londres, le 28 juin, pour demander à des Français travaillant dans des banques anglaises et des hedges funds (fonds spéculatifs) de financer son microparti Nouvel Oxygène.

http://a4.idata.over-blog.com/300x182/2/47/29/58/Social/woerth-wauquiez.jpgCrédit photo : Reuters/Philippe Wojazer

« C’est vraiment n’importe quoi !, a hurlé Sarkozy après avoir pris connaissance des informations du « Point ». Wauquiez est vraiment un amateur . Quelle maladresse !

Qu’est-ce que ce con-là avait besoin d’aller à Londres pour demander de l’argent à des gens qui s’y sont installés pour ne pas payer d’impôts en France ? Et en plus dont le métier consiste à spéculer et qui ont participé à la déstabilisation de la finance internationale. C’est une erreur de A à Z. »

Conclusion de Sarko : « On n’a pas le choix. Il faut le défendre car, après l’affaire Woerth, on ne peut s’offrir une affaire Wauquiez. Mais, celui-là, il ne perd rien pour attendre. »

Il ne va plus rester personne dans ce gouvernement !

Le Canard Enchaîné
Edition du 21 juillet 2010

Tag(s) : #LAURENT WAUQUIEZ

Partager cet article

Repost 0