Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alors que la crise politique s'accentue, que le gouvernement cède à toutes les exigences du Medef et que la colère sociale s'accentue, comme on l'a vu en Bretagne ces derniers jours, la Gauche anticapitaliste, membre du Front de gauche, répond favorablement à la proposition de J. L. Mélenchon de marche pour une révolution fiscale, contre la hausse de la TVA programmée pour le 1er janvier prochain.

Cette hausse de la TVA est destinée à financer les cadeaux fiscaux envers le patronat au titre de la la compétitivité : 20 milliards d'euros en tout dont 10 milliards en 2014 alors que les ménages paieront 11 milliards d'impôts en plus.

1066147680_austerite_vague_de_contestation_en_europe_en_d.jpg

C'est inacceptable !

Il faut que l'initiative proposée, unitaire, soit la plus large possible.

Cette marche doit être le moment de s'opposer à la fois à l'austérité et aux licenciements, aux suppressions de postes, aux fermetures d'entreprises dont les annonces se multiplient et pas seulement en Bretagne : Goodyear, La Redoute, Fagor-Brandt, le service public de radio et télévision pour ne citer que celles qui ont vu les salariéEs manifester le 7 novembre. L'Etat doit s'engager à maintenir l'emploi. Il faut interdire les licenciements dans entreprises qui font des bénéfices, versent des dividendes à ses actionnaires.

D'autre part, la suspension de l'écotaxe ne saurait faire oublier l'écologie : c'est à l'industrie polluante, aux grosses exploitations agricoles polluantes, aux entreprises de transport routier de payer la facture, pas aux usagers : les pollueurs doivent être les payeurs ! Il faut que les subventions agricoles européennes cessent de financer une agriculture productiviste qui saccage la terre, l'eau et l'alimentation.

Le 8 novembre 2013.

Tag(s) : #SOCIAL

Partager cet article

Repost 0