Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

GA-membre-FDGJeudi 1er novembre commence la période de la trêve hivernale jusqu'au 15 mars 2013 : en principe, plus d'expulsion pendant cette période. L'année dernière, des familles contraintes de squatter des logements, faute de solution, ont été expulsées en plein mois de novembre.

Jusqu'au vendredi 26 octobre, les préfets se sont empressés d'expulser y compris des familles auxquelles la loi Dalo s'appliquait.

Il est scandaleux que ce soit seulement à la veille de la trêve hivernale qu'une circulaire conjointe des ministères du Logement et de l'Intérieur aient interdit l'expulsion de ces familles.

logement-dal-houlgatte-rouge.jpg

A l'issue d'une manifestation organisée par l'association « Droit au logement » samedi 27 octobre, Cécile Duflot a affirmé que la réquisition de logements vides était une piste de travail de son ministère.

Réquisitionner les locaux et logements vides, c'est urgent.

La situation au regard du droit au logement se dégrade, à la mesure de la crise qui précarise et paupérise tous ceux et toutes celles qui ont perdu un emploi ou sont condamnéEs à des petits boulots éphémères.

Les sans-abris sont toujours aussi nombreux, les expulsions se multiplient, entre autres du fait de l'explosion des loyers impayés.

Dans le même temps, selon l'Insee, il y aurait 2,5 millions de logements vides.

Il faut, dès à présent, que le ministère du Logement, le gouvernement appliquent l'ordonnance du 11 octobre 1945 sur la réquisition des locaux et logements vides.

L'urgence de cette situation ne doit pas faire oublier le problème de fond : un toit c'est un droit, pas d'expulsion sans relogement préalable, un programme de construction de logements sociaux de bonne qualité est nécessaire pour les 3,5 millions de mal logés.

Le 30 octobre 2012
Photothèque Rouge/Franck Houlgatte

Tag(s) : #LOGEMENT

Partager cet article

Repost 0