Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

logo-progres« Passé un certain âge, on ne veut plus de vous… On ne vous dit pas franchement que vous êtes trop vieux, mais c’est évident ! »

Cette sexagénaire yssingelaise a multiplié les entretiens après avoir été licenciée économique. En vain.

Son cas illustre bien la situation de beaucoup de seniors qui ont encore plus de mal que d’autres tranches d’âge à renouer avec l’emploi.

Rouge-Franck-Houlgatte-vieux-misere-chomage.jpg

En Haute-Loire, à la fin du mois de juillet, les 60 ans et plus étaient 390 inscrits à Pôle Emploi (dont 83 % ont 60 ans exactement). Les seniors représentent 2,5 % des chômeurs altiligériens, une proportion similaire au taux régional qui s’élève à 2,3 %.

Par rapport à juillet de l’an passé, cette population est en hausse de + 1,8 % en Haute-Loire (contre - 6,2 % en Auvergne).

Rappelons que sur la même période, la population, tous âges confondus des demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi, augmente de + 8 % dans le département.

Ces seniors en quête d’un travail sont majoritairement inscrits en catégorie A (78 % d’entre eux). À l’inverse, ils sont peu nombreux à avoir exercé une activité réduite : seulement 16 % d’entre eux sont inscrits en catégories B ou C, alors que ces catégories regroupent 35 % des demandeurs d’emploi du département, tous âges confondus.

Jeunes ou moins jeunes, les femmes sont les premières victimes du chômage : 52,6 % des chômeurs seniors ; 54,7 % de l’ensemble des chômeurs.

Article paru dans Le Progrès
Edition en ligne du mercedi 19 septembre 2012
Crédit photo : Photothèque Rouge, Franck Houlgatte

Tag(s) : #SOCIAL

Partager cet article

Repost 0